Meilleurs vœux aux monuments de la République tchèque

Meilleurs vœux aux monuments de la République tchèque

Le 18 avril est la Journée internationale des monuments et des sites.

HomeNouveautésMeilleurs vœux aux monuments de la République tchèque
Les monuments et sites du monde entier ont leur journée, donc ceux de la République tchèque se joignent à la fête. Qu’ils soient sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO, fassent partie des monuments culturels nationaux ou simplement des sites populaires, la République tchèque en propose un large choix. Nous avons choisi les plus préférés, les plus beaux ou sans doute les plus mystérieux.

Les plus préférés

Les touristes préfèrent traditionnellement le Château de Prague. Hormis nombreuses visites par exemple de l’Ancien Palais royal, de la majestueuse cathédrale Saint-Guy, de la pittoresque Ruelle d’or ou par exemple de la précieuse Galerie de tableaux, les touristes apprécient aussi la vue magnifique sur le tout Prague ou les balades dans les jardins du château romantiques et calmes d’où mène un chemin jusqu’à la tour de Petřín. Bref, on peut passer au minimum une journée entière au Château de Prague et dans ses environs, car il s’agit du plus grand complexe châtelain au monde.
Mais les touristes visitent aussi d’autres régions de la République tchèque. En Bohême du Sud se trouve le traditionnellement très populaire château romantique de la Renaissance de Český Krumlov avec sa petite ville féerique attenante.

En Bohême de l’Ouest, on aime visiter le château-fort majestueux de Loket, où vous en apprendrez sur les pratiques de torture médiévales et évidemment aussi sur l’histoire du château-fort dont l’intérêt, entre autres, est qu’il a servi de résidence surveillée au futur roi tchèque et empereur romain Charles IV.

Les plus anciens

Le château-fort le plus ancien sur le territoire de la République tchèque est Přimda à proximité de la frontière avec l’Allemagne. Il a été construit en 1121 déjà, paraît-il pour qu’un ignoble margrave puisse y cacher la fille de l’empereur Hélène. D’après la légende, la seule voie d’accès au château-fort menait par les cimes d’arbres. On ne saura plus si c’est vrai, aujourd’hui le château-fort est accessible couramment.

Alors que le Château de Prague n’était encore qu’un lieu fortifié, un château-fort se tenait à Mělník, au confluent de l’Elbe et de la Vltava. Plusieurs fois reconstruit au fil des siècles, il a acquis finalement la forme actuelle d’un château Renaissance baroque. Pendant son règne, Charles IV en a fait la dot des reines tchèques.

Parmi les châteaux-forts les plus anciens, on compte aussi Křivoklát, Blatná ou Český Šternberk qui était au temps de sa plus grande gloire la construction la plus exigeante en Tchéquie.

Les plus beaux

La beauté dépend du goût, donc certains peuvent considérer comme plus beaux des monuments qui arrivent au classement de la fréquentation plus bas. Les touristes, les esprits romantiques, mais aussi par exemple les cinéastes affectionnent le château-fort de Bouzov en Moravie.

Les amateurs du tourisme cycliste et du vin se rendent d’habitude découvrir le complexe de Lednice-Valtice, considéré comme le paysage composé le plus vaste d’Europe, et figurant depuis vingt ans sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

La Bohême du Sud, elle, attire les visiteurs par son château féerique de Hluboká nad Vltavou, ouvert toute l’année en raison du grand intérêt que lui prêtent les touristes.

Les plus pittoresques

Si vous faites partie de ceux qui admirent plutôt la magie des détails pittoresques que les châteaux-forts majestueux, vous apprécierez par exemple le village de Holašovice en Bohême du Sud. Il se situe à proximité du mentionné Český Krumlov et vous pourrez donc joindre les deux excursions. Holašovice est un village tchèque typique parfaitement conservé listé UNESCO et tellement accueillant que vous vous y sentirez comme chez soi.

Aussi pittoresque est un petit château situé pas loin de la région des étangs de Třeboň. Červená Lhota ne vous subjuguera sans doute pas par sa grandeur ou solennité, mais son plâtre rouge clair ressort joliment sur la surface de l’étang, au milieu duquel le château est construit. Et quoi de plus beau que de pouvoir s’y rendre en barque ?

Les maisonnettes du plus grand et plus ancien village folklorique d’Europe centrale à Rožnov pod Radhoštěm sont assurément pittoresques aussi. Vous pourrez y voir un village en bois, apprendre comment on vivait dans une petite ville, visiter un village valaque ou vous vivrez un jour ordinaire à la campagne, ou une vallée meunière où se trouvent des bâtiment en état de marche alimentés par de l’eau, comme par exemple, en dehors du moulin, un moulin à foulon ou une scierie.

Les plus mystérieux

En République tchèque il y a aussi des monuments où seuls les courageux qui n’ont pas peur de l’Enfer, des fantômes ni des squelettes peuvent se rendre.

Par exemple le château-fort de Houska au nord de Prague est un tel monument mystérieux – personne ne sait qui l’a construit ni pourquoi – car ce château-fort se tient à un endroit où ne passait aucune frontière ni voie commerciale et où il n’y avait rien à protéger. Une autre spécificité du château-fort est un rocher qui passe à travers ; il paraît qu’au-dessous du château-fort se trouve la porte de l’Enfer, gardée par un moine fou, et comme personne ne l’a encore découverte, tout le monde s’y essaie et prospecte la chapelle ou le puits locaux. Par où allez-vous commencer, vous ?

Vous n’aurez pas à chercher des phénomènes surnaturels dans l’église Saint-Georges à Luková, car il vous sera plutôt difficile de les éviter. Des fantômes en plâtre se tiennent à son entrée ou sont assis dans les bancs, attirant les touristes à l’intérieur plutôt que de les repoussant. Car où ailleurs pourrez-vous faire un selfie avec un fantôme sans visage ?

Un autre endroit pour les visiteurs courageux, c’est un monument à proximité de Prague – à Sedlec u Kutné Hory, vous trouverez des espaces voûtés ornés de décorations sinistres, car composées d’os humains. L’ossuaire local a été créé à partir de dépouilles de gens morts par exemple lors d’épidémies. La vue des bougeoirs, des pyramides ou boucliers d’os n’est certainement pas pour tout le monde.