Sur les traces des chevaux

Sur les traces des chevaux

Visitez des haras et des écuries, ou venez assister à des événements célébrant la 130e édition du Grand steeplechase de Pardubice

L’élevage de chevaux en République tchèque a une riche tradition. En particulier, la Bohème orientale est un paradis pour les chevaux et leurs admirateurs. C’est ici qu’est née le Kladruber, la plus ancienne race d’origine tchèque , et que vous trouverez le plus ancien haras encore en activité au monde, qui figure également sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le pays possède également de nombreux terrains et installations pour le dressage, les sauts d’obstacle et les compétitions d’attelages. Partez à la rencontre de ces magnifiques animaux à travers la République tchèque !

Kladruby, un paradis pour les chevaux

Kladruby nad Labem, en Bohème orientale, abrite un monument récemment inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le Haras national avec écuries et château. Qu’est-ce qui rend cet endroit si unique ? Au fil des siècles, le paysage autour de Kladruby s’est adapté au haras local, qui est l’un des plus anciens haras au monde. Depuis 1579, lorsque l’empereur Rudolf II l’a promu au rang de haras impérial, il est la patrie des Kladruber, une race tchèque unique, élevée spécialement pour les cérémonies dans les cours royales. Les Kladruber blancs sont encore de nos jours attelés aux voitures des cours royales européennes et, lors de votre visite des lieux, vous pourrez vous imprégner de l’atmosphère du bon vieux temps. Vous pouvez visiter les écuries, le château ou la remise. L’ensemble du site a été rénové il y a quelques années de façon à réserver un excellent accueil aux visiteurs amateurs de chevaux.

Slatiňany, à la rencontre de chevaux noirs

Restons en Bohème orientale et rendons-nous au château de Slatiňany et son haras pour découvrir le Kladruber dans sa variété noire. Ces chevaux noirs étaient destinés aux processions de deuil ou pour tirer les voitures de hauts dignitaires de l’Église. L’histoire de l’élevage des Kladruber remonte au XVIe siècle. Vous les découvrirez lors de votre visite du haras, du Musée hippologique situé dans le château et du petit musée qui a été établi dans une maison appelée Švýcárna. Par ailleurs, le château a beaucoup à offrir. En plus d’un circuit classique dans les intérieurs de château, un circuit appelé « On n’arrête pas le progrès » est proposé aux visiteurs. Il retrace les innovations techniques installées par les derniers propriétaires du château, la famille princière des Auersperg. Vous visiterez, par exemple, la chaufferie, la cuisine, les salles de bains, mais aussi les cours du château, le grenier et les combles.

Le Grand steeple-chase de Pardubice (Velká pardubická)

Et qu’en est-il des courses hippiques ? Vous êtes fan ? Si c’est le cas, venez à Pardubice en automne. Pas de surprise, cette charmante ville est située en Bohème orientale. C’est ici que se tient, depuis 1874, le deuxième dimanche d’octobre, la plus ancienne et probablement la plus dure course de cross-country du continent européen. Cette année, la date des courses tombe le 11 octobre. Les chevaux et les cavaliers doivent traverser une piste de 6 900 mètres de long en surmontant 31 obstacles. L’hippodrome est ouvert au public même en dehors des événements et vous pouvez vous faire accompagner par un guide, apprendre des choses d’intéressantes sur l’histoire des lieux, écouter des histoires de chevaux et de cavaliers célèbres ou voir les obstacles de vos propres yeux.

Où trouver un ranch

Êtes-vous un cavalier ou une cavalière chevronnée ? Nous pensons également à ce type de visiteurs. Vous trouverez d’innombrables ranchs, fermes et centres équestres en République tchèque. Certains se concentrent sur le logement et l’entraînement de chevaux, d’autres proposent du tourisme équestre au grand public. Un ranch de ce genre, le Ranch Pilgrim, se trouve en  Bohème du nord, dans les contreforts des Montagnes de Lusace (Lužické hory), dans le village de Sloup v Čechách. Le ranch se spécialise dans l’élevage et l’entraînement de chevaux d’une race nord-américaine très calme. Un autre ranch intéressant, Appalosa Ranch Lažínky, se trouve près de Moravské Budějovice, en Moravie du sud. Vous vous sentirez comme dans le Far West aux temps de sa plus grande gloire ! Le ranch abrite un troupeau de chevaux de la race amérindienne Appalosa, qui est presque inconnue en Europe. Le ranch est ouvert au public, propose des balades accompagnées à cheval et de nombreux événements. Non loin de la ville historique de Kroměříž se trouve le Ranch Kostelany. Il propose des cours d’équitation, des balades dans la campagne environnante et des balades accompagnées pour les enfants. Vous pouvez loger ici dans un tipi indien !

Des chevaux sauvages comme dans le Far West

Il y a quelques années, un projet inédit a été lancé en République tchèque. Des chevaux sauvages de la race poney Exmoor ont été relâchés dans des endroits sélectionnés. L’Exmoor est probablement l’une des races originales qui ont formé le paysage européen il y a quelques milliers d’années. Actuellement, vous ne verrez pas de chevaux à l’état sauvage, mais nous vous indiquerons deux endroits où ils contribuent, au sein de grandes réserves, à maintenir des steppes dans leur état d’origine. L’un de ces endroits se situe à l’est de Prague, près de la ville de Milovice en Bohème centrale. C’est ici que se trouve une réserve de chevaux sauvages, de bisons et de bisons préhistoriques. En paissant l’herbe de steppes rares et de prairies luxuriantes, ils contribuent à préserver une biodiversité fragile et empêchent la prolifération d’arbres sur des sites précieux sur le plan biologique. Vous y trouverez également plusieurs plateformes d’observation à partir desquelles vous pourrez observer la vie de ces grands ruminants européens d’origine. La réserve est si grande que les chevaux et autres animaux y vivent sans aucune intervention humaine et sans être nourris par l’homme. Le deuxième endroit où vous pouvez voir des chevaux sauvages, le Parc national de Podyjí, se trouve en Moravie du sud. Vous pouvez les voir plus précisément dans la zone de la bruyère Havranické vřesoviště et du champ de tir Mašovická střelnice. Les chevaux sauvages protègent ce paysage, qui est un mélange de steppes rocheuses et de prairies, de la prolifération d’arbres.