Savez-vous qui était Comenius ?

Savez-vous qui était Comenius ?

En 2020, le monde de la culture commémore le 350e anniversaire de la mort de ce natif de Moravie, grand érudit, pédagogue et théologien d’importance européenne

HomeWhat's NewSavez-vous qui était Comenius ?
Jan Amos Komenský, dit Comenius, fut évêque de l’Église protestante, pédagogue et philosophe. On pourrait aussi dire qu’il était citoyen du monde car il est né sur le territoire de l'actuelle République tchèque mais il est mort sur le territoire des Pays-Bas d’aujourd’hui. Qui était-il vraiment ? Et pourquoi mérite-t-il notre respect encore aujourd’hui, 350 ans après sa mort ?

Moravie natale

Comenius est né le 28 mars 1592 en tant que cadet de cinq enfants. Nous ne savons pas exactement quel est le lieu de sa naissance, mais il se trouve sans doute en Moravie orientale. Des sources mentionnent par exemple la ville de Uherský Brod, où se trouve le Musée Comenius (Muzeum Jana Amose Komenského) qui cartographie son travail et sa vie mouvementée, Nivnice (dans certains documents, Comenius joignait à sa signature Nivnický, Nivanus ou Nivnicensis) ou Komňa (dont était originaire la famille de son père et dont le nom Komenský, Comenius, est sans aucun doute dérivé). Devenu orphelin en bas âge, il vécut chez sa tante à Strážnice. En 1608, l’âge de 15 ans, il est envoyé à Přerov, en Moravie, pour y fréquenter une école soutenue par le propriétaire du domaine. Celui-ci est également le protecteur des Frères tchèques, l’une des églises protestantes originaires du territoire de l'actuelle République tchèque. Aujourd’hui, le château de Přerov abrite le Musée Comenius (Muzeum Komenského) et, entre autres, vous pouvez voir ici des exemples de classes scolaires de différentes périodes et un mémorial Comenius. Grâce à sa réussite scolaire, le jeune Jan Amos est envoyé dans des écoles en Allemagne. Il fait des études à l’Académie de Herborn et à l’Université de Heidelberg.


 

Émigration forcée

Après avoir terminé ses études, Comenius rentre chez lui en Moravie. Il est nommé directeur de l’école de Přerov, dont il jadis fut l’élève. Il est également ordonné prêtre des Frères tchèques, se marie et travaille comme prédicateur et pasteur dans diverses villes de Moravie, par exemple à Fulnek, où vous pouvez voir encore aujourd’hui le bâtiment du temple des Frères tchèques, l’un des rares endroits préservés par où Comenius est passé ; une exposition permanente est ouverte dans la chapelle où il a prêché. Il n’a pas 30 ans lorsque la situation dans le royaume de Bohême change et un ordre est émis selon lequel tous les résidents doivent soit réintégrer l’Église catholique romaine, soit quitter le pays. Comenius se cache pendant quelques années. À cette époque, il doit également faire face à la mort de sa femme et de ses deux enfants lors d'une épidémie de peste. Le cœur lourd, il finit par choisir l’émigration. En 1628, il émigre en passant par la Pologne. Il ne rentrera plus jamais au pays.

Le « précepteur des nations »

Influencé par tous les événements qu’il a vécus, Comenius commence à écrire des livres. En exil, il se consacre à son œuvre théologique, cartographique, philosophique et pédagogique, qui avait pour objectif de redresser le monde dans son ensemble. Il considère que l’apprentissage tout au long de la vie et l’éducation adéquate des enfants et des jeunes sont le seul moyen de remédier à la situation. Il devient ainsi le fondateur et le pionnier de la pédagogie moderne. Il écrit de nombreux livres qui soulignent la nécessité de changer l’approche vis-à-vis des élèves qui était pratiquée à l’époque. C’est grâce à lui, entre autres, que tous les enfants vont à l’école, ce qui n’était pas la coutume à son époque, ou que l’enseignement des enfants commence vers l’âge de 6 ans. Il a défini le concept d’année scolaire, de vacances scolaires et de semaine scolaire. Il a suggéré que les classes soient fréquentées par des élèves du même âge et d'un même niveau de connaissances. En bref, il a inventé et imposé des principes valables encore de nos jours et que nous tenons pour acquis. Il répandait ses connaissances du mieux qu’il put. Il voyage dans toute l’Europe - en Angleterre, en passant par la Suède et la Hongrie - et lors de ses tournées de conférences, il cherche à convaincre tout le monde qu’il faut commencer à mettre l’accent sur l’enseignement des enfants. Il s’installe finalement à Amsterdam où il devient ami, entre autres, de Rembrandt. Il décède le 15 novembre 1670.

Exposition Comenius au château de Prague

Plusieurs anniversaires sont commémorés actuellement : 350 ans depuis la mort de Comenius et bientôt 430 ans depuis sa naissance. Ainsi, du 20 décembre 2020 au 28 mars 2021, vous pouvez visiter, au Manège (Jízdárna) du château de Prague, l’exposition Comenius (1592–1670) avec sous-titre « Un temps entre raison et folie, Jan Amos Comenius et son univers ». L’exposition présente Comenius dans le contexte de l’histoire de la Bohême et de l'Europe de son temps. Le concept de l’exposition est innovant et vous ne vous y ennuierez certainement pas. L’exposition, qui est divisée en six sections, retrace les phénomènes essentiels du début de l’histoire moderne tels qu’ils se sont manifestés dans les beaux-arts et dans les œuvres d'importants penseurs. Les thèmes clés liés à la pensée de Comenius sont rappelés ici par un certain nombre d’objets provenant de collections tchèques et étrangères, dont certains sont présentés au public pour la première fois dans l’histoire.