Balisage touristique en République tchèque

Balisage touristique en République tchèque

Un phénomène qui n’a pas son pareil dans le monde

HomeWhat's NewBalisage touristique en République tchèque
Si vous avez déjà fait une balade dans la nature en République tchèque ou si vous avez regardé une carte touristique tchèque (imprimée ou sur www.mapy.cz), vous vous êtes peut-être aperçu que l’ensemble du territoire est littéralement parsemé de sentiers de randonnée. Balises, couleurs, panneaux indicateurs…. le balisage touristique tchèque est simple, bien pensé et vieux de plus de 130 ans. Voyons ensemble où menaient les premiers sentiers, à quoi ressemblaient-ils et quel est leur aspect actuel, quel est leur nombre total et que signifient leurs couleurs.

Les débuts des sentiers de randonnée en République tchèque

En 1888, une association d’intérêt a été fondée, qui fonctionne encore aujourd’hui. Elle s’appelle le Club des touristes tchèques (Klub českých turistů). L’association s’est concentrée - et se concentre toujours - sur le développement du tourisme dans la République tchèque d’aujourd’hui. Elle a tracé des itinéraires à travers le paysage, construit des tours de guet et créé un magazine des touristes, qui est publié encore aujourd’hui sous le nom de Turista. Son activité la plus visible est le traçage et l’entretien des sentiers touristiques. Aujourd’hui, leur longueur en République tchèque est de 43 000 km ! Cela signifie que si vous parcourez tous les itinéraires, vous ferez plus de kilomètres que si vous faites le tour de l’équateur... Le premier itinéraire du Club des touristes tchèques a été balisé en 1889 depuis Štěchovice, près de Prague, vers les gorges Svatojánské proudy sur la Moldau. Il a été récemment restauré dans un style rétro, avec un balisage d’origine et des répliques de panneaux historiques. En 1889, un deuxième itinéraire a été créé - il porte le numéro 0001 - et son tronçon le plus ancien mène de Beroun à Karlštejn et traverse le village de Svatý Jan pod Skalou. Le premier itinéraire à longue distance, traversant les monts Brdy et conduisant vers la Šumava, achevé en 1912, compte également parmi les sentiers les plus anciens.

Les sentiers de randonnée aujourd’hui

Grâce au Club des touristes tchèques, les sentiers sont uniformément balisés, régulièrement entretenus et mis à jour. Environ 400 à 500 kilomètres de nouveaux itinéraires sont ajoutés chaque année et 200 à 300 kilomètres sont supprimés pour diverses raisons. Le système comprend également des itinéraires équestres et des sentiers de découverte. Les balises tchèques sont très simples. Elles ont plusieurs couleurs de base. Le rouge indique les itinéraires de longue distance ou de crête, en bref, les plus difficiles. Les balises bleues indiquent les itinéraires principaux, la couleur verte est destinée aux itinéraires locaux et le jaune vous accompagnera sur les raccourcis, les jonctions et les trajets plutôt courts. Sur des carrefours importants, dans les villages et dans les localités intéressantes, les balises sont complétées par des poteaux indicateurs qui contiennent des tableaux avec le nom du lieu et des informations sur l’altitude, des textes courts ainsi que des indications vers d’autres endroits sur les itinéraires. La distance en kilomètres indiquée est celle d’un poteau à l’autre. Cela semble simple, mais il y a beaucoup de planification et de travail derrière tout cela. Près de 1 750 bénévoles participent aux inspections des itinéraires et à la restauration des balises. Les itinéraires sont vérifiés tous les trois ans. Les balises manquantes sont restaurées, la végétation qui les entoure est élaguée et la viabilité des routes est vérifiée. Parfois, il est nécessaire de marquer de nouvelles sections de sentiers ; on utilise alors des arbres, des pierres ou des souches sur lesquels la balise est peinte. Grâce aux soins des bénévoles, vous ne devriez pas vous écarter de votre chemin. La règle est que chaque marque doit être visible depuis une autre. Ou, du moins, cela doit être le cas sur tous les carrefours.

Sentiers de découverte pour élargir vos horizons

Les sentiers de randonnée servent non seulement à vos promenades dans les campagnes. Des centaines de sentiers de découverte vous feront découvrir des phénomènes naturels ou des curiosités naturelles. Ces sentiers sont complétés par des tableaux de grand format avec explications et textes d’accompagnement. Malheureusement, ils sont pour la plupart uniquement en tchèque, mais certains d’entre eux, par exemple dans les Parcs nationaux de Šumava ou dans les monts des Géants, ils portent également des textes en anglais, en allemand ou en polonais. Essayez d’emprunter, par exemple, le sentier des chercheurs d’or, qui conduit autour de Sušice. Vous suivrez les traces de l’exploitation aurifère médiévale tout en traversant sur 17 kilomètres les magnifiques contreforts des montagnes de Šumava. Ou bien préférez-vous le vin ? Le sentier découverte au milieu des vignes (Mezi Vinicemi) près de Velké Bílovice en Moravie du Sud vous ouvrira les horizons de la vinification et de la tradition viticole et vous présentera également la vie des vignerons d’aujourd’hui.

Itinéraires à longue distance pour les sportifs endurcis

Et qu’en est-il des itinéraires à longue distance ? Bien évidemment, la République tchèque est également traversée par des sentiers européens classiques à longue distance, tels que le sentier de Saint Jacques de Compostelle. Même si les expériences offertes par la République tchèque sont moins extrêmes que celles des itinéraires dans les Alpes ou en Amérique du Nord, vous pouvez quand-même parcourir plusieurs centaines de kilomètres dans le pays. Le sentier de randonnée Modrá hřebenovka (« sentier bleu des crêtes »), autrefois considéré comme le plus long sentier de randonnée balisé d’Europe, est légendaire. Créé il y a plus de 100 ans, il est long de plus de 400 km. Il relie les monts de Lusace, Ještěd, les monts des Géants, Broumovsko, les monts Orlické, Kralický Sněžník et Jeseníky. Un autre itinéraire longue distance intéressant est la Via Czechia, un sentier créé récemment, reliant le point le plus oriental et le point le plus occidental de la République tchèque. Avec ses deux variantes, nord et sud, il vous offre 2 000 km agréables en traversant des sommets inhabités, car l’itinéraire longe à peu près les frontières du pays et passe par les sommets de toutes les montagnes frontalières.