Région minière des monts Métallifères

Région minière des monts Métallifères

L’ensemble unique de monuments techniques miniers rappelle le travail dur des générations précédentes.

Le paysage culturel minier des monts Métallifères est un témoignage unique du travail et des compétences techniques des mineurs des siècles passés. Depuis le haut Moyen Âge, des minerais de divers métaux étaient extraits dans les monts Métallifères et les mines ont laissé des traces indélébiles dans le paysage. Ces traces sont si significatives que le paysage des monts Métallifères Krušnohoří/Erzgebirge a été inscrit en 2019 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’extraction de minerais dans les monts Métallifères

L’exploitation historique de divers métaux a formé le développement général des monts Métallifères (Krušné hory en tchèque, Erzgebirge en allemand) en Bohême du Nord et influencé la vie des deux côtés de la frontière tchéco-allemande. Les monuments techniques, les zones urbaines et la richesse du patrimoine immatériel ont créé au fil des siècles un paysage culturel unique regorgeant de belles vallées fluviales et de villages pittoresques.

Cette importante région minière comprend au total 22 sites, dont 5 se trouvent en République tchèque et 17 en Allemagne, en Saxe. Le caractère du paysage culturel minier des monts Métallifères a été façonné de manière continue au cours de l’extraction et de la transformation de minerais d’argent, d’étain, de cobalt, de cuivre, de fer et, enfin, d’uranium pendant plus de huit cents ans, du XIIe siècle à la fin du XXe siècle.

Du côté tchèque, il y a 5 zones répertoriées par l’UNESCO : Paysage culturel minier de Krupka, Paysage minier de Jáchymov, Paysage minier d’Abertamy-Boží Dar-Horní Blatná, Paysage minier au sommet du mont Mědník et Monument culturel national Tour rouge de la mort (Rudá věž smrti) à Vykmanov.

Des monuments miniers tout autour de vous

Le paysage compte un très grand nombre de monuments : installations minières en surface et souterraines, complexes métallurgiques et autres vestiges historiques des activités minières, tels que des enclos, des terrils, des fossés, des étangs miniers, des canaux souterrains, des chambres de roue à eau ou des salles des machines dont la technologie a été préservée, et des monuments témoignant de différentes méthodes d’exploitation.

Les monuments incluent également un patrimoine immatériel hérité de nos ancêtres. C’est dans cette région minière que fut fondée en 1765 l’Académie des mines (maintenant partie de l’Université technique de Freiberg), le plus ancien établissement d’enseignement minier au monde qui fonctionne encore de nos jours. C’est dans le cadre minier des monts Métallifères que Georgius Agricola écrivit au XVIe siècle ses Douze livres sur les mines et la métallurgie, qui serviront pendant plusieurs siècles de manuel d’exploitation minière et de traitement du minerai. La frappe de pièces d’argent, telles que le thaler de Jáchymov, dont le dollar américain tire son nom, avait aussi une grande importance. La région minière des monts Métallifères donna naissance à des inventions et innovations majeures dans les domaines minier et métallurgique, qui se sont répandues, surtout à partir du XVIe siècle, dans toute l’Europe et d’autres parties du monde.
 

Adresse

Montanregion Krušné hory
Erzgebirge, o.p.s.
Náměstí Republiky 1
362 51 Jáchymov