Chemins de fer tchèques - histoire, faits intéressants et idées de voyage

Chemins de fer tchèques - histoire, faits intéressants et idées de voyage

Venez explorer avec nous ce qu’il y a de plus intéressant sur les rails tchèques !!

HomeWhat's NewChemins de fer tchèques - histoire, faits intéressants et idées de voyage
La République tchèque est un pays européen de taille moyenne - ni grand, ni petit. Elle se distingue cependant par plus d’une chose, comme par exemple l’étendue et la densité de son réseau ferroviaire, qui sont parmi les plus importantes d’Europe. Pour une superficie de 79 000 km2, le pays compte près de 10 000 km de voies ferrées ! Vous pouvez donc vous rendre presque partout en train. Ainsi, dans le cadre de l’Année européenne des chemins de fer, qui a été annoncée pour 2021, explorons l’histoire des chemins de fer tchèques et découvrons les curiosités qui vous y attendent.

Des voitures tirées par des chevaux aux locomotives à vapeur

Dans ce domaine, les pays tchèques peuvent se vanter d’avoir fait figure de pionniers. La voie ferrée reliant České Budějovice en Bohème du Sud à Linz en Autriche, entre lesquels il n’y avait pas de frontière à l’époque, était la première sur le continent européen. Elle a été mise en service en 1828. L’expansion du transport ferroviaire ne s’est pas fait attendre et, dès 1839, de premiers trains à vapeur ont commencé à circuler sur les voies ferrées de l'actuelle République tchèque. Le 6 juin 1839, le Chemin de fer du Nord de l’empereur Ferdinand, comme on appelait la voie nouvellement construite, a mis en service un premier tronçon de la ligne entre Vienne et Břeclav. En 1841, la voie de Břeclav à Přerov, puis à Olomouc, a relié ce chemin de fer au réseau international.
En ce qui concerne la capitale tchèque, le premier train est arrivé dans la toute nouvelle gare de Prague le 20 août 1845 par une voie percée dans les murs entourant alors la ville. Aujourd’hui, la gare porte le nom de Prague-Masarykovo nádraží, et bien que plus de 170 ans se soient écoulés depuis l’arrivée du premier train à Prague, ces bâtiments restent des témoins presque inchangés de la transformation du chemin de fer : l’innovation technique révolutionnaire est devenue un moyen de transport quotidien.

La fin de l’ère de la vapeur

Aujourd’hui, il ne reste de l’ère de la vapeur que des trains nostalgiques, des événements et des balades estivales pour les passionnés et les enfants. La fin du train à vapeur dans la République tchèque d’aujourd’hui est survenue en 1981. Le premier chemin de fer purement électrique sur le territoire de la République tchèque actuelle a été mis en service en juin 1903. Il reliait Tábor et Bechyně en Bohème du sud.

Chemin de fer à voie étroite - idées d’excursions

Tous les chemins de fer n’ont pas été construits pour répondre aux normes. C’est pourquoi aujourd’hui en République tchèque, vous pouvez trouver plusieurs lignes à voie étroite. Pendant la saison estivale, vous pouvez prendre un train tiré par une locomotive à vapeur et faire l’expérience du voyage tel que l’avaient connu les précédentes générations. Pour certains, ce sera une nouvelle expérience, pour d’autres, un retour à l’enfance. Quelles destinations choisir ? L’une des plus longues lignes à voie étroite a son début à Jindřichův Hradec en Bohème du Sud. L’ensemble de la voie est long de plusieurs dizaines de kilomètres ! De petites gares et des arrêts pittoresques, cachés au milieu de forêts ou de bosquets loin de la civilisation, soulignent l’aspect romantique du voyage. L’une des plus jolies gares est, par exemple, celle de Kaproun, entourée d’une forêt. Les arrêts sont reliés par un dense réseau de sentiers de randonnée et de pistes cyclables à d’autres attractions de la région. Certaines gares offrent la possibilité d’hébergement et il est possible de transporter des vélos par train.

Faits intéressants sur les chemins de fer tchèques

La voie ferrée a de nombreux fans en République tchèque, qui s’appellent les šotouš. Ils sont organisés en clubs et s’intéressent à tout ce qui a à faire avec les trains et les voies ferrées. Par exemple, ils aiment prendre en photos toutes sortes d’attractions. Heureusement, celles-ci ne manquent vraiment pas ! Les voies ferrées en République tchèque surmontent les dénivelés grâce à plus de 160 tunnels et 7 000 ponts. Le plus long pont de Tchéquie se trouve à Prague. C’est le viaduc Negrelli, long de 1 100 mètres, qui mène de la gare Masarykovo en surplombant des immeubles et la Moldau. La gare la plus haute se trouve dans la Šumava à Kubova Huť (995 m) sur la voie ferrée qui y mène de Strakonice, où vous pouvez facilement vous rendre en train depuis Prague. Cette voie reliant Strakonice à Kubova Huť et, plus loin, Volary, est très populaire pour faire des excursions touristiques. Il n’y a pas de train panoramique comme en Suisse, mais vous pouvez profiter d’une balade lente à travers le paysage vallonné de la Šumava.

À la recherche de jolies gares

Le chemin de fer a été construit et développé du milieu du XIXe siècle au milieu du XXe siècle. Par conséquent, presque toutes les gares sont des bâtiments historiques et sont aujourd’hui en cours de reconstruction ou d’adaptation aux nouveaux besoins des déplacements au XXIe siècle. La gare principale de Brno, la métropole de Moravie, a récemment subi une rénovation très réussie. C’est l’une des plus anciennes gares de la République tchèque, dont la forme actuelle date de 1905 environ. Après avoir refait peau neuve, elle a retrouvé toute sa splendeur. La gare centrale de Prague (Hlavní nádraží) a également une histoire intéressante. Le bâtiment d’aujourd’hui date de 1909, c’est-à-dire du début de l’Art nouveau mais, dans les années 1970, il a été décidé d’augmenter sa capacité en ajoutant un hall souterrain. L’union de l’Art nouveau et du brutalisme, style très moderne à cette période, est intéressante et, encore aujourd’hui, vous pouvez voir des lambris brutalistes préservés et des luminaires d’époque rénovés, tout en prenant le train sous un toit fait de poutres d'acier rivetées qui ont été nettoyées, il n’y a pas très longtemps, des sédiments laissés par les locomotives à vapeur.

Musées pour passionnés de chemin de fer

Le Musée des Chemins de fer tchèques (Muzeum Českých drah) à Lužná près de Rakovník en Bohème centrale est le plus grand musée ferroviaire de République tchèque. Il abrite un circuit de chemin de fer à voie étroite (avec un écartement de 800 mm) que les visiteurs peuvent prendre pour faire un tour. Vous trouverez ici des locomotives à vapeur bien astiquées, des plus vieilles aux plus récentes, et de nombreux wagons de passagers et de fret ainsi que divers objets retraçant l’histoire des chemins de fer, tels que des équipements de signalisation et de sécurité, des outils spéciaux qui ne sont plus utilisés aujourd’hui, des maquettes de train ainsi que des ateliers ferroviaires où de vieilles pièces sont réparées et rénovées. Cependant, si vous n’avez pas envie de quitter Prague, ne désespérez pas. Si vous visitez le Musée technique national à Letná, vous pourrez voir par exemple le wagon de l’empereur François-Joseph Ierou deux locomotives à vapeur.