Traditions folkloriques tchèques de la fin du printemps

Traditions folkloriques tchèques de la fin du printemps

Apprenez à connaître les coutumes du peuple tchèque. Le printemps, ce n’est pas seulement Pâques !

HomeWhat's NewTraditions folkloriques tchèques de la fin du printemps
Au printemps, les traditions folkloriques tchèques sont principalement associées à la période de Pâques : il y a le carnaval, le jeûne, puis les fêtes de Pâques proprement dites. Mais les traditions vont bien au-delà de cette fête du printemps. Découvrez avec nous les autres traditions que les Tchèques aiment perpétrer et que vous pouvez rencontrer lors de votre voyage dans le pays. Par exemple, la nuit des sorcières, les baisers sous les arbres fleuris ou les cérémonies d’initiation des jeunes gens.

La « nuit des sorcières »

La dernière nuit d’avril en République tchèque est traditionnellement associée à ce qu’on appelle la nuit des sorcières, « pálení čarodějnic » en tchèque. Cette coutume intéressante remonte à l’époque préchrétienne, quand on croyait que dans la nuit du 30 avril au 1er mai, les forces du mal avaient le plus grand pouvoir et que les gens devaient protéger non seulement eux-mêmes, mais aussi leurs maisons et leur bétail. On croyait que, pendant cette nuit, des sorcières volaient dans les airs, se rendant en grand nombre à des rassemblements. Et comme, selon les superstitions populaires, les sorcières ne pouvaient être exterminées que par le feu, des feux étaient allumés le soir, les gens jouaient à des jeux en faisant beaucoup de bruit pour faire peur à ces êtres surnaturels, et de grands festins avaient lieu. Dans certaines régions, des balais allumés ou des boules de chiffon étaient lancés en l’air pour éloigner les sorcières et affaiblir leur pouvoir tandis qu’ailleurs, des représentations de sorcières en paille et en bois étaient jetées au feu. À ce jour, la nuit des sorcières a été préservée sous une forme de divertissement populaire joyeux. Un peu partout dans le pays, les gens allument de grands feux en dehors de la ville ou du village et s’amusent depuis le début de l’après-midi, avec au programme de la musique, des activités d’accompagnement pour les enfants et des barbecues. Dans certaines villes, ce sont les mairies elles-mêmes qui organisent ces célébrations, par exemple Prague ou Brno. Vous pouvez demander des informations sur ces célébrations au centre d’information local, ils se feront un plaisir de vous conseiller.

Arbres de mai

L’érection de l’arbre de mai est une autre fête associée au printemps, qui coïncide avec la nuit des sorcières. L’arbre de mai, en tchèque májka, est un tronc d’arbre orné de rubans, qui est l’élément central de ces festivités printanières. L’arbre de mai est le plus souvent mis en place le 30 avril ou le 1er mai. L’arbre de mai tchèque a la forme d’un arbre entier, dépouillé - à l’exception de la partie supérieure - de branches et d’écorce. La partie supérieure est décorée de rubans colorés en tissu ou en papier crépon et une couronne décorée y est accrochée. La mise en place de l’arbre est également associée à l’habitude de le garder la nuit pour le protéger des jeunes des villages voisins, qui pourraient tenter de l’abattre ou d'en couper le haut. Selon la région et la tradition, la garde a généralement lieu jusqu’au lever du soleil ou au premier chant du coq. Si des intrus réussissent à endommager l’arbre, c’est une grande honte pour le village. Dans certains villages, l’arbre de mai est gardé pendant trois jours et trois nuits. Sa mise en place est toujours dirigée par des jeunes du village et, de nos jours, c’est une occasion de s’amuser, de faire connaissance ou du moins de sortir et de dépoussiérer son costume folklorique. La tradition est vivante principalement en Moravie.

Le 1er mai, temps de l’amour

Le mois de mai est particulièrement riche en traditions et événements nouveaux. Le baiser sous un cerisier en fleur le 1er mai en fait partie. C’est une véritable obligation pour tout couple amoureux ! Cette tradition trouve son origine dans le poème romantique tchèque « Mai » de Karel Hynek Mácha, datant de 1836. Le 1er mai est également la date de la fête des vins rosés, lorsque les principaux viticulteurs moraves et tchèques rivalisent entre eux pour déterminer le producteur du meilleur vin rosé. Cette fête est célébrée, par exemple, par le vignoble Saint-Venceslas (Svatováclavská vinice) sur la pente du château de Prague. C’est également au mois de mai qu’a lieu le début de la saison balnéaire, lorsque les villes d’eaux de Bohème et de Moravie ouvrent leurs portes à leurs clients. Aujourd’hui, bien sûr, vous pouvez aller dans certaines stations balnéaires - par exemple à Luhačovice ou Karlovy Vary - à tout moment même en hiver, mais la vraie saison commence à la fin du printemps. C’est pendant le dernier week-end du mois de mai que se tient la grande ouverture des stations balnéaires.

Chevauchée des rois à Vlčnov

La fête folklorique ancienne nommée chevauchée des rois est un événement unique en son genre ce qui lui a valu, il y a 10 ans, d’être inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO. C’est une cavalcade à travers le village avec la figure d’un soi-disant roi vêtu d’un costume féminin de cérémonie. Le roi est accompagné d’un groupe de jeunes garçons qui montent des chevaux ornés et de deux pages aux sabres tirés. Autrefois, le cortège parcourait tout le village, en particulier au sud et au sud-est de la Moravie. Par exemple, à Vlčnov dans le sud-est de la Moravie, cette cavalcade a une tradition de plus de 200 ans. Quelle est l’origine de ces chevauchées festives ? C’est en effet une cérémonie d’initiation originale, au cours de laquelle des garçons âgés de dix-huit ans sont accueillis comme des hommes adultes. La célébration avait lieu à la période de Pentecôte, lorsque les chrétiens célèbrent l’effusion du Saint-Esprit et, depuis les temps païens, la fête est associée à la célébration de la vie, de la beauté et de la jeunesse, ce qui était lié au printemps culminant et à l’avènement du solstice. Aujourd’hui, la chevauchée des rois de Vlčnov a lieu le dernier dimanche de mai. Chacun des jeunes hommes ne fait partie de la suite royale qu’une seule fois dans sa vie et le roi est un jeune garçon âgé de 10 à 12 ans, vêtu d’une robe de fille. La chevauchée des rois est accompagnée par des spectacles d’ensembles folkloriques, des concerts de musique à vent et de dulcimer, des dégustations de vin, une foire artisanale et des expositions. Vous trouverez également la chevauchée des rois dans d’autres villages de la région de Slovácko (Kunovice, Hluk, Kyjov) et de Haná (Doloplazy, Chropyně, Kojetín).