La République tchèque, puissance textile de l’Europe centrale

La République tchèque, puissance textile de l’Europe centrale

HomeNouveautésLa République tchèque, puissance textile de l’Europe centrale
Pendant la pandémie de coronavirus, les Tchèques devaient porter des masques. Cependant, au début, il était impossible de trouver ce dispositif de protection. Les Tchèques ont alors fait appel au système D. Les gens se sont mis à coudre des masques à grande échelle. Ce n’était pas la première fois que les habitants locaux doivent faire face à une pénurie. En plus, la tradition du travail avec le textile est héritée ici depuis des générations, et il existe des endroits partout en République tchèque qui méritent d’être connus à cet égard.

Dynastie familiale

À partir du XIXe siècle, l’un des centres les plus importants de l’industrie textile était Reichenberg (Liberec) dans le nord de la Bohème. Le fondateur de l’entreprise familiale était Johann Liebieg. Après avoir fait son apprentissage de drapier, il fonda en 1822 une entreprise avec son frère Franz. Inspirés par la production industrielle en Angleterre, les frères commencent à produire divers types de tissus de laine à grande échelle. Ils gagnent rapidement des clients dans toute l’Europe et font de Liberec une ville moderne, où ils invitent des architectes de renom qui conçoivent pour les Liebieg des villas, des bâtiments d’usine, des brasseries, des sucreries et une banque. En 1891, le petit-fils de Johann, Theodor, prend la direction des 14 entreprises familiales et lance la construction de la cité Liebieg, destinée aux familles ouvrières. Le personnel habitait un quartier résidentiel plein de verdure. Le complexe architectural unique a été préservé à nos jours et mérite une visite.

Élégantes voitures de collection

Vous pouvez découvrir l’histoire de la dynastie des Liebieg, rois du textile, au Musée technique de Liberec. Vous verrez ici des machines d’époque et des photographies retraçant la vie familiale des industriels. Le musée possède également une exposition permanente dédiée au transport par bus et tramway et une section dédiée aux voitures du siècle dernier. Vous pouvez admirer, par exemple, une Rolls-Royce, une Cadillac ou encore une voiture centenaire Maxwell. Nous recommandons aux amateurs de science et de technologie de visiter le centre scientifique interactif IQlandia. Petits et grands pourront faire ici des expériences de chimie ou de physique et explorer d’autres disciplines. Si vous venez passer une journée entière à Liberec, vous ne pouvez certainement pas manquer de visiter le point dominant de la ville, l’émetteur de Ještěd, qui a été construit dans les années 1966-1973 selon le projet de l’architecte Karel Hubáček. Sa conception a reçu le prestigieux prix Perret de l’Union internationale des architectes. Ještěd abrite un restaurant qui offre une vue panoramique sur toute la région. L’émetteur comprend également un hôtel rénové avec des chambres équipées de meubles d’époque.

Villas célèbres d’industriels 

Brno fut un autre centre important de l’industrie textile. Ici aussi, les entrepreneurs ont commencé par créer de petites draperies et ateliers de filature et investissaient dans le développement de leurs entreprises. Parmi les principales familles d’entrepreneurs comptaient les Löw-Beers, qui possédaient plusieurs usines et étaient également actifs en tant que mécènes des arts. Leur fille Greta épousera un homme d’affaires de premier plan, Fritz Tugendhat. Ensemble, ils invitent le célèbre architecte Mies van der Roh à Brno, qui conçoit pour eux une villa familiale originale. Visitez ce joyau architectural distingué par l’UNESCO ainsi que la villa des Löw-Beers toute proche, qui abrite une exposition sur l’entreprise familiale. Le célèbre architecte fut également invité par l’industriel Alfred Stiassni, qui dirigeait l’une des plus grandes usines textiles de Brno. En 1905, il épouse Hermine Weinmann et souhaite construire non seulement une maison d’habitation pour sa future famille, mais aussi un lieu de prestige pour accueillir ses partenaires commerciaux. L’architecte Ernst Weisner achève un bâtiment construit pour le couple en 1929, qui a tout l’équipement d’une maison moderne et un extérieur élégant. En 1940, la villa est confisquée par les nazis et, après la guerre, elle servira de résidence officielle où le gouvernement communiste accueille des invités importants tels que Fidel Castro ou Nikita Khrouchtchev. Aujourd’hui, la villa est ouverte au public et vous pouvez voir les intérieurs d’époque tels qu’ils étaient aux temps de Stiassny. 

Lien bleu et blanc

L’histoire de l’industrie textile est étroitement liée non seulement à la production en usine, mais aussi à l’héritage de l’artisanat traditionnel. Il y avait des costumes différents dans chaque région, qui différaient non seulement par la couleur, mais aussi par la broderie ou l’impression. En Moravie, l’impression « au bleu de réserve » (modrotisk en tchèque) est utilisée depuis le XVIIIe siècle. C’est une technique artisanale dans laquelle le tissu bleu est imprimé avec des planches dont la surface est enduite d’un produit chimique qui reste sur la base textile en créant un décor de nuance claire. À Olešnice, près de Blansko, cette production artisanale est à sa septième génération. La famille Danzinger suit toujours les procédures de travail traditionnelles et organise des ateliers pour le public, où vous pouvez essayer de fabriquer un tissu de ce type.

Costumes traditionnels à voir dans la capitale

Pour voir de l’artisanat textile traditionnel, vous n’êtes pas obligé de quitter la capitale. Une exposition intéressante est proposée par le Musée ethnographique (Národopisné muzeum) qui se trouve dans le jardin Kinský (Zahrada Kinských) à Prague, où vous pouvez voir à quoi ressemblait la vie à la campagne aux XVIIIe et XIXe siècles. En plus de costumes traditionnels, des produits artisanaux fabriqués par les ménages ruraux y sont exposés. Vous découvrirez comment nos ancêtres célébraient des événements importants tout au long de l’année. L’exposition comprend, entre autres, des exemples de masques de carnaval et présente des fêtes de la moisson. Vous pouvez également voir des œuvres d’artistes tchèques qui perpétuent la tradition artisanale, au Musée des arts appliqués (Uměleckoprůmyslové muzeum) à Prague. Cette institution muséale présente régulièrement le travail d’artistes et de créateurs de mode de premier ordre.