Sur les traces de la noblesse tchèque

Sur les traces de la noblesse tchèque

En République tchèque, vous pouvez visiter non seulement des châteaux appartenant à de vieilles familles nobles, mais aussi des demeures où des aristocrates vivent encore aujourd’hui.

HomeNouveautésSur les traces de la noblesse tchèque
Laissez-vous tenter et visitez les résidences des Schwarzenberg, Sternberg, Lobkowicz ou Kinský.

1.Les Schwarzenberg

Les Schwarzenberg, qui comptent parmi les plus grandes familles nobles d’Europe, ont joué un rôle important dans l’histoire tchèque. Dans le passé, ils possédaient de très nombreux châteaux à travers le pays, dont certains sont aujourd’hui ouverts au public. Le château de Třeboň en Bohême du sud, qui fut leur propriété à partir de 1660, leur doit plusieurs bâtiments baroques, construits en particulier dans la cour extérieure. Le château restera entre les mains de cette famille princière jusqu’en 1940, lorsqu’il sera occupé par la Gestapo. En 1947, à l’issue de la guerre, le château de Třeboň est nationalisé. Aujourd’hui, il est géré par l’Institut du patrimoine national et propose aux visiteurs trois circuits de visites guidées et des expositions historiques. Le château d’État de Český Krumlov est le deuxième plus grand château de la République tchèque, suivant de près le château de Prague. La famille Schwarzenberg, qui en fut le propriétaire de 1719 à 1947, le fit remanier dans la seconde moitié du XVIIIe siècle dans le style du baroque viennois. Cependant, à partir de 1871, la famille s’installe à Hluboká et Krumlov perd de son importance. Le château de Hluboká, qui appartient aux Schwarzenberg depuis 1661, est vite devenu le siège de la famille. Aujourd’hui, il compte parmi les sites touristiques les plus attractifs non seulement de la Bohême du sud, mais de toute la République tchèque. Si vous voulez visiter un château qui appartient à cette famille noble encore aujourd’hui, faites un tour au château d’Orlík, en Bohême du sud. La famille n’habite pas le château, mais d’avril à octobre, des visites guidées font découvrir aux touristes des salles de musée, des pièces d’apparat de style Empire et des salles dédiées à la chasse.

2.Les Sternberg

Les Sternberg (en tchèque, Šternberk) sont une très ancienne famille noble tchèque, mentionnée dans des documents remontant au XIIe siècle. Actuellement, la famille possède et entretient plusieurs châteaux. Tout au long de l’année, vous pouvez visiter (à l’exception des chambres privées de la famille) le château gothique de Český Šternberk situé en Bohème centrale. Le château baroque de Jemniště, situé au sud-est de Prague, est également ouvert au public : dans le cadre d’une visite guidée, vous pouvez voir neuf salles et chambres et, pour finir, la chapelle Saint-Joseph au rez-de-chaussée. Le château de Častolovice en Bohême orientale, que les Sternberg ont acheté en 1694, reste leur propriété jusqu’à nos jours. La propriétaire actuelle, Diana Phipps Sternberg, qui habite le château, assure sa gestion et ne cesse de l’embellir. Dans 15 chambres de l’aile ouest se trouve une exposition présentant le mode de vie de la noblesse depuis la période de la Renaissance en passant par le baroque jusqu’à la période Biedermaier de 1815 à 1848.

3.Les Lobkowicz

Les Lobkowicz (ou Lobkovic) sont une vieille famille de chevaliers et de seigneurs dont les origines remontent à la fin du XIVe siècle. Situé à seulement 35 km au nord de Prague, le château de Nelahozeves a été restitué à la famille après la Révolution de velours. Les Lobkowicz ont ouvert au public la célèbre collection portant leur nom ainsi que les magnifiques espaces du château. Vous pouvez jeter un coup d’œil sur ce qu’était la vie quotidienne de cette famille noble influente de Bohême au XIXe siècle. Un autre bâtiment appartenant à la famille Lobkowicz est situé dans l’enceinte du château de Prague. Le palais de Lobkowicz est le seul immeuble privé du château de Prague. Le palais est ouvert au public et présente des collections d’art de la famille Lobkowicz. Une autre propriété de la famille, le château de Mělník, qui domine la ville de Mělník, en Bohême centrale, vaut également la visite. Certaines parties du château sont accessibles au public, en particulier celles où sont rassemblées les collections artistiques de la branche des Lobkowicz de Mělník. Vous pouvez voir ici des peintures de maîtres baroques tchèques. Vous pouvez y trouver également des sgraffites datant de 1553, qui comptent parmi les plus anciens de Bohême !

4.Les Kinský

Les Kinský sont une vieille famille de chevaliers et, plus tard, de comtes et de princes dont les origines remontent au début du XIIIe siècle. Au XVIIIe siècle, ils comptaient parmi les plus grandes familles aristocratiques d’Europe centrale. Le château de Nový zámek à Kostelec nad Orlicí, en Bohême orientale, qui remonte à la première moitié du XIXe siècle et est protégé en tant que monument culturel de la République tchèque, fut restitué à la famille Kinský en 1991 dans un état de délabrement total. Josef Kinský a progressivement fait restaurer tous les bâtiments du complexe, tandis que son fils František Kinský a fait reconstruire le bâtiment principal et l’a ouvert au public. Le château propose des visites guidées intitulées La vie à la période Biedermeier, des expositions dans la galerie Kinský, des concerts et des festivals. Si vous avez de la chance, c’est le propriétaire du château František Kinský en personne qui vous servira de guide !
 
n-czech-nobility-footsteps-1