Le jour de la naissance de la Tchécoslovaquie

Le jour de la naissance de la Tchécoslovaquie

En septembre et en octobre on fait la fête en Tchéquie. Vous allez savoir pourquoi.

L’automne est n’importe où synonyme de fin des jours de fête, mais les Tchèques ont deux raisons importantes de faire la fête.

Les mois d’automne sont peut-être pour beaucoup de gens une période de petite dépression- car l’été est terminé et Noël est encore loin. Cela ne concerne pas les Tchèques : en septembre et octobre ils célèbrent deux fêtes importantes. Le 28 septembre est le jour de célébration de leur Patron, le prince Venceslas, mais aussi celui de la fête nationale. Car le mois suivant, soit le 28 octobre, c’est l’anniversaire de la création de la Tchécoslovaquie en tant qu’état indépendant. Dans de nombreux endroits de Tchéquie vous pouvez vous transporter avec eux cent ans en arrière jusqu’à ce jour d’automne de fin de la Première guerre mondiale.

Qu’est-ce qui s’est passé à l’époque

Trois pays historiques dont se compose la Tchéquie actuelle (la Bohême, la Moravie et une partie de la Silésie) appartenaient à un empire multinational du centre de l’Europe : à l’Autriche-Hongrie. Au cours de la Guerre mondiale qui se déroule de 1914 à 1918, les aspirations à voir apparaître des États autonomes et si possibles nationaux deviennent de plus en plus fortes à travers tout l’empire. Ce rêve finit par se réaliser, et la représentation politique à la tête de laquelle se trouve celui qui deviendra ensuite le premier président tchécoslovaque, Tomas Garrigue Masaryk, négocie au niveau international la naissance du nouvel État dont les frontières coïncident avec celles des trois pays historiques, liés depuis le moyen âge sous la couronne tchèque, auxquels se sont rajoutées la Slovaquie et la Ruthénie. Même si, selon le droit international, la nouvelle république ne voit le jour qu’au milieu de l’année 1919, suite à la signature du Traité de Versailles et des traités internationaux ultérieurs, la Tchéquie fêtera dorénavant la création de l’Etat indépendant le 28 octobre 1918, date à laquelle le Comité national publie sa première loi relative à l’instauration de l’État tchécoslovaque indépendant. Cette nouvelle se répand et donne l’impulsion à l’organisation de manifestations spontanées, le peuple jubilant et exaltant l’indépendance dans les rues des villes et des communes, quelle que soit leur taille.

Comment profiter de cette fête à Prague

Le Jour de la naissance de l’État tchécoslovaque indépendant, beaucoup de lieux généralement inaccessibles s’ouvrent au grand public. Profitez de l’occasion et visitez-les ! Les exposés accompagnant les visites sont présentés avant tout en tchèque, mais ne vous privez pas de l’occasion unique de pouvoir visiter les palais et appartements d’apparat.
 

Chambre des députés
Les salles d’apparat, le grand hémicycle, les salles de réunion et les bureaux de certaines commissions parlementaires, ainsi que d’autres espaces du siège de la Chambre des députés du Parlement de la République tchèque à Prague, dans le quartier de Malá Strana seront accessibles à partir de l’entrée située à la place Malostranské náměstí 19, où des groupes de visiteurs seront attendus par des guides qui feront leur feront découvrir, au cours d’une visite prévue pour une heure, l’histoire des bâtiments, des curiosités d’architecture et l’utilisation actuelle des espaces. Au cours de la visite, les participants peuvent découvrir l’hémicycle, les salles de réunion des commissions et d’autres espaces dans les palais Smiřický, Šternberský et Thunovský. Les visites ont lieu de 9 à 16 heures.

Le Sénat
Le parcours de la visite au Palais Wallenstein dans le quartier de Malá Strana permet de parcourir les lieux historiques les plus précieux. La durée de la visite est de 45 minutes environ. Au Palais Kolovrat, la visite se fait sans guides. Au Palais Wallenstein, les visiteurs peuvent se rendre dans la Salle principale, la Salle de réunions où se tiennent les réunions plénières du Sénat, la Salle des Chevaliers, la Salle des audiences, le bureau de Wallenstein ou encore le Salon du Président. Dans le cadre du deuxième parcours, les visiteurs ont l’occasion de découvrir les Salons rose et vert au sein du Palais Kolovrat, ainsi que la cour du Palais. Les visites ont lieu de 10 à 17 heures.

La résidence du Maire de Prague
La résidence du Maire de Prague occupe le premier et le deuxième étage du bâtiment principal de la Bibliothèque centrale de la ville de Prague qui se trouve à proximité de la place de la Vieille-Ville. Son entrée séparée se trouve à l’angle des rues Platnéřská et Žatecká. Au premier étage, on y trouve les pièces d’apparat et de réception, le deuxième étage abrite les appartements privés du Maire, le bureau privé et trois appartements destinés aux invités du Maire. L’intérieur est aménagé dans le style original de l’Art déco tchèque des années 1920.

La Villa Kramář – résidence du Premier-ministre tchèque
Les intéressés peuvent se délecter de la visite des intérieurs et du jardin, accompagné d’exposés présentés par des guides, concernant non seulement l’histoire de la villa, mais aussi ses premiers propriétaires Naděžda Kramářová et Karel Kramář. Les visites de groupe ont lieu de 10 à 16 heures.

Salles d’apparat de la Maison municipale
La Maison municipale est indissociablement liée à la Proclamation de l'Etat indépendant en 1918. C’est ici que se constituait le premier quartier général du pouvoir d‘Etat. Cette année également, lors de l’anniversaire de la naissance de la république, la Maison municipale ouvre ses salles d’apparat au grand public. Les visiteurs auront ainsi l’occasion unique de découvrir les intérieurs Art nouveau de ce monument historique national.