Les célébrations de la Saint Venceslas

Les célébrations de la Saint Venceslas

La fin de l’été est une source de tristesse dans certains endroits ; mais les Tchèques, eux, font la fête.

HomeNouveautésLes célébrations de la Saint Venceslas
La fin de septembre appartient en Tchéquie au Patron du pays. Les Tchèques honorent la mémoire de saint Venceslas le jour de son assassinat par son frère.

L’un des monuments les plus célèbres  dans tout Prague mais aussi sur toute la Tchéquie est la statue de saint Venceslas sur la Place qui porte son nom. Et la raison n’est pas seulement que ce prince tchèque surveille sur sa selle l’une des plus grandes places de la République tchèque, ni le fait qu’il fut sur son cheval  témoin de bien des évènements importants de l’histoire du pays, mais saint Venceslas est le Patron de la Terre tchèque et le saint le plus adulé. Son jour tombe le 28 septembre. La République tchèque fête son jour national : venez y prendre part.  

Český Krumlov ouvre ses musées et galeries pendant la nuit

Cette ville de Bohême du Sud inaugurera les célébrations de la Saint Venceslas de cette année dès le vendredi 27 septembre, avec le marché traditionnel. Le programme du samedi à Český Krumlov commencera par le Festival international de folklore, dans le cadre duquel se présenteront, à partir de 10 heures du matin, des groupes originaires de Roumanie, d’Allemagne ou encore de Slovaquie. Mais la ville de Bohême du Sud s’animera aussi pendant la nuit, ses galeries et musées gardant en effet leurs portes ouvertes jusqu’à minuit. Vous pourrez ainsi admirer l’Atelier de photo historique Seidel, l’Egon Schiele Art Centrum ou le Château de Český Krumlov (l´écuries).

Prague : vendanges de la Saint Venceslas (Svatováclavské vinobraní)

Prague est encore aujourd’hui étroitement liée à la tradition de la Saint Venceslas. Les restes de ce prince de Bohême sont conservés dans la chapelle de la cathédrale Saint Guy et l’un des plus anciens vignobles, dont les débuts remontent 10e siècle, porte le nom de vignoble de Saint Venceslas. Le 28 septembre, vous pourrez profiter de l’endroit unique situé sur les pentes Sud à proximité du château de Prague en savourant un verre de bon vin lors des traditionnelles vendanges ; outre plusieurs dégustations, vous ne passerez pas à côté des démonstrations de pressage du raisin sur une presse à main authentique.

Les célébrations de la Saint-Venceslas auront lieu également dans le centre de Prague. Les marchés d’automne (14-28 septembre) sur la place Venceslas et la place náměstí Republiky proposeront de la bonne nourriture et des boissons, et même le mets préféré des rois médiévaux : les escargots. Un programme d’accompagnement varié s’achèvera le 28 septembre avec l’arrivée du prince Venceslas au centre des événements sur la place Venceslas. Vous pourrez voir le défilé historique de la Saint-Venceslas, accompagné d’un programme d’époque, deux fois : à 14 heures et à 16 heures.

Pèlerinage traditionnel à Stará Boleslav

Du 27 à 29 septembre, Stará Boleslav – la ville où Venceslas fut assassiné – accueillera le Pèlerinage national de la Saint Venceslas. Comme chaque année, le programme du pèlerinage de la Saint Venceslas commencera dès le 27 septembre. Cette année encore, les restes de Venceslas seront amenés à Stará Boleslav. Le point central des célébrations sera la messe sainte prévue le 28 septembre à partir de 10 heures sur la place Mariánské náměstí à Stará Boleslav. À partir de 13 heures, sur la place Mariánské náměstí, un programme musical et de théâtre est prévu, avec des démonstrations d’artisanat et des divertissements populaires.

Saint Venceslas, patron des Pays tchèques

Venceslas est un prince tchèque qui, après son assassinat, devint le symbole de l’État tchèque et un saint catholique. Il naquit en 907 et fut assassiné probablement le 28 septembre 935. Nous ne disposons pas de suffisamment de sources fiables pour la reconstitution précise de sa vie qui peut être reconstituée uniquement à partir des légendes et des chroniques, qu’elles soient tchèques ou des territoires voisins.

Venceslas était le petit-fils de la princesse Ludmila et du premier prince de Bohême historiquement avéré, Bořivoj I. Venceslas fut éduqué par sa grand-mère, Sainte Ludmila. La tradition raconte qu’il reçut une éducation exceptionnellement étendue pour l’époque chez les seigneurs, avec probablement l’étude des œuvres latines et slaves. Après la mort de son père, la régence fut assumée par la mère de Venceslas, Drahomíra. Venceslas et son petit frète Boleslav restèrent aux soins de leur grand-mère. Entre les deux femmes, Drahomíra et Ludmila, et leurs partisans, se développa un conflit pour la couronne qui prit fin avec l’assassinat de Ludmila. Les légendes dépeignent la mère de Venceslas comme une partisane du paganisme à laquelle été opposée la partisane du christianisme Ludmila, dont Venceslas reprit plus tard le rôle de protecteur de la foi. Venceslas accède au trône princier entre 921 et 925. La principauté de Bohême s’étend alors uniquement en Bohême centrale aux alentours de Prague, Stará Boleslav et Mělník. Venceslas est décrit par les légendes presque comme un moine sur le trône – comme un régent vertueux qui rédime les esclaves, détruit les églises païennes et même cultive du raisin au niveau du château de Prague actuel pour fabriquer du vin de messe. Ce qui est sûr en tout état de cause, c’est que c’est lui qui, au château de Prague, fonda la rotonde Saint Guy qui fut à la base de l’actuelle cathédrale Saint Guy. La lutte pour le pouvoir s’acheva sur un crime fratricide. En 935, Venceslas fut en effet assassiné par son petit frère Boleslav à son entée dans l’église de la ville où il siégeait, l’actuelle Stará Boleslav.